Musique

Vibrations

le 29 novembre à 20 h 30
Salle des fêtes de Senones
Tarif : 5 € / 10€

Nouveau projet du Bernica Octet, avec la chanteuse/improvisatrice Jessica Constable
Variation sur la symbolique du chiffre douze, comme accomplissement d'un cycle achevé. Donc, un regard musical original, en forme de douze tableaux, autour du destin particulier de douze personnages féminins, emblématique du XIXe et XXe siècle ; chacune de ces figures féminines se référants à un des douze signes du zodiaques.

Douze pièces musicales inédites, écrite par quatre des compositeurs de Bernica, dont la forme reste ouverte et à recours à l'usage de différentes techniques musicales telles que la composition de facture traditionnelle, l'improvisation individuelle ou collective, ou le langage du Soundpainting.

À travers l'emploi de l'incitatif, de la forme chanson, ou de l'improvisation, la présence de la vocaliste Jessica Constable contribue à incarner, à donner "chair", poétiquement ou métaphoriquement à chacun des personnages féminins choisis.

 

Production - Compagnie Latitudes 5.4
Coproduction - Scene2
L’ensemble reçoit le soutien financier du Conseil Régional de Lorraine et l’aide à la structuration de la DRAC Lorraine

 

 

Depuis des temps immémoriaux, la Musique et l'Astrologie (vécue comme une lecture poétique des destinées humaines) entretiennent un rapport particulier au Temps. Ainsi la Musique marque un besoin fondamental de cyclicité et de dualité, de retour et de répétitions. Les matériaux mélodico-rythmiques attestent que « le passé n’est jamais vraiment révolu et que tôt ou tard, il resurgit, comme littéralité »* dans les musiques traditionnelles et/ou comme dépassement dialectique dans les musiques savantes.

 Cette idée de périodicité lie irrémédiablement musique et astrologie, qui n'est que l'idée d’une « cyclicité intentée par l'homme »*. Le temps sidéral de l’Astrologie n'a pas d'homologie avec le temps de l’activité humaine, vu comme le développement illimité de la notion de progrès technique et donc d'une accélération infinie et exponentielle de ce même temps. A contrario, il est soumis à une cyclicité perpétuelle (Temps des révolutions planétaires) et à ses répercussions dans les "affaires humaines" : alternance des saisons, du jour et de la nuit...

 

Des cycles au rythme musical

 

En ce sens, le temps sidéral possède une relation forte avec la Musique, ou plus exactement avec le Rythme musical et ces mêmes notions communes de cycles, d'événements récurrents, entrecoupés de suspensions (la pause, le silence). Il fait appel, comme tout acte ou événement poétique, au retour ou à la réminiscence, conditions essentielles de la relation au corps (la danse).

Les compositeurs/improvisateurs/performers du Bernica Octet se proposent de mettre le Rythme, dans ses différentes modalités esthétiques et culturelles, au cœur du projet, dans sa relation avec les aspects symboliques des 12 signes du Zodiaque. Le caractère intrinsèque à chaque signe déterminera "l'esprit rythmique" de chaque pièce.

 

Une forme en 12 tableaux


L’écriture comportera une partition en 12 tableaux, correspondant métaphoriquement aux 12 signes du Zodiaque. L’idée maîtresse passe par l’écriture d'un Leitmotiv principal ("le Cosmos") qui peut, par exemple , se traduire par la déclinaison des douze sons (thème dodécaphonique) et qui traversera les différentes figures des signes astrologiques, envisagés comme principe anthropologique et symbolique, et non comme  illustration psychologique d’un caractère particulier (l’horoscope). Dans une forme écrite, orale, soundpaintée ou improvisée, l'écriture soulignera ce qui les différencient et les relient entre eux.

Chaque pièce aura sa propre "couleur" rythmique et se déclinera, par  la technique du "tuilage" (principe des cadavres exquis), sur la suivante, de manière à créer une permanence et une continuité dans les différentes modalités de la diversité. Les techniques de mise en valeur de cette  relation au temps pourront s’appuyer sur l’exploitation des formes rythmiques propres aux musiques traditionnelles ou populaires, mais aussi faire appel à des techniques plus contemporaines telles que l’improvisation ou le langage gestuel du Soundpainting.

 

Un contenu, quatre écritures, une voix


L'écriture musicale sera confiée à quatre compositeurs du Bernica Octet : Pierre Boespflug, François Guell, François Jeanneau et Jean Lucas, qui travailleront en toute liberté, la cohérence artistique et esthétique étant assurée par le son de groupe et de fait par le respect du parti pris conceptuel.

Sur le plan narratif, l’idée est de décliner quelques éléments significatifs de la destinée de plusieurs Personnages Féminins, actuels ou historiques, dans la "grande roue astrale", à travers ses quatre grandes modalités zodiacales — l’air, l’eau, le feu, la terre — ou à travers la symbolique (mythes et allégories) de chaque signe. La personnalisation de ces destinées féminines sera incarnée par la vocaliste Jessica Constable, usant tour à tour et suivant les compositions ou intentions musicales, du récitatif, de la chanson ou de l’improvisation dans ses différents idiomes.

 

Les développements pédagogiques du projet

 

À travers les douze signes, certains pourront être réservés à l’élaboration collective d’un travail pédagogique pour différents ensembles d’élèves ou orchestres pédagogiques qui pourront utiliser de façon concertée avec les compositeurs, l’écriture, le soundpainting ou l’improvisation. 

* Jacques Halbronn, "Astrologie et musique".

 

 

 

IMPROVISATION JAZZ ET SOUNDPAINTING

 

 

 Ces master classes proposent aux musiciens de différents niveaux une pratique instrumentale collective. Elles font appel à la pratique de l’improvisation en s’appuyant sur des thèmes travaillés d’une séance à l’autre. 

L’improvisation est le processus par lequel le musicien improvisateur crée ou produit une œuvre musicale spontanée, imaginaire, en se servant de sa créativité dans l’instant, de son savoir technique et théorique et souvent du hasard. L’improvisation s’appuie donc sur les savoirs, la technique et l’imagination du musicien.

 Le soundpainting sera proposé par François Guell comme une approche de la composition en temps réel et une gestion de l’improvisation individuelle ou collective. Pour les débutants, il peut servir de solfège générique corporel, vocal ou instrumental sans le support d’une partition. Une séance d’une demi- heure par jour, tous niveaux confondus sera proposée.

Un atelier dédié aux instruments à cordes frottées sera proposé par Vincent Posty, il communique avec le travail dédié à la pratique collective. 

Cette nouvelle session de stages  sera animée par Michael Cuvillon, dans un partenariat avec le pôle départemental des musiques improvisées des Vosges.

Six rencontres d’une journée, ouvertes à tous et aux élèves des écoles de musique de Saint-Dié et Gérardmer et à leurs enseignants se déroulent de janvier à juin.

À chaque master classe, Michael intervient en binôme avec un musicien.

 

RENDEZ-VOUS

12 janvier 2014 — 10h à 16h — La Nef/Saint-Dié-des-Vosges 

9 février 2014 — 10h à 16h — La Nef/Saint-Dié-des-Vosges 

23 mars 2014 — 10h à 16h — La Nef/Saint-Dié-des-Vosges 

13 avril 2014 — 10h à 16h — La Nef/Saint-Dié-des-Vosges 

18 mai 2014 — 10h à 16h — La Nef/Saint-Dié-des-Vosges 

7 et 8 juin — 10h à 16h — Site de l'Abbaye/Senones

 

Chaque séance coûte 10 € SAUF pour les élèves des écoles de musique partenaires de Gérardmer, le conservatoire Olivier Douchain de Saint-Dié-des-Vosges et l'école de musique de Senones. (Bons CAF Loisirs acceptés)

Télécharger la fiche d'inscription ICI 

Inscription auprès de Scène2 — abbaye de Senones - 16, place Dom Calmet - 88210 SENONES
03 29 50 24 68 / contact@scene2.org


                                       


 

 

 

 

Chansons d’amour 

Ensemble XXI.n

 

Concert des master classes et de XXI.n

Prélude au voyage

16 mars 2014 à 17h30 - La NEF Saint-Dié-des-Vosges
Tarif : 5*/10€

 

En prélude à sa résidence annoncée, XXI.n vous invite au voyage, à la découverte d'un univers musical d'aujourd'hui, où les mots et les sons se croisent, se fondent, où textes et musiques riment avec plaisir et émotion. La voix, la musique de Vincent Bouchot, les mots de Boris Vian, Gherasim Luca, Frédéric Rzewski, Fabrice Villard, les musiques de Vinko Globokar, Claude Georgel, se conjuguent au présent pour un premier voyage, pour mettre le rêve en action...

Vincent Bouchot-voix + XXI.n (Corinne Giuliani-piano, Pierre Fourcade-violoncelle, Julien Bogenschütz-saxophone percussions, Claude Georgel-saxophones)

Programme : chansons de Boris Vian, Frédéric Rzewski, Fabrice Villard/Vincent Bouchot, Ghérasim Luca/Claude Georgel, œuvres de Vincent Bouchot, Vinko Globokar…

Tout au long de cette journée, l’ensemble XXI.n propose une master classe autour d’un programme de chansons de Boris Vian, d’une part, et de pièces de Vinco Globokar d’autre part.

À l’issue de cette journée, l’ensemble et les participants à la master classes présentent le travail réalisé sous la forme d’un concert.

 

Jazz dans les vallées

le 7 et 8 juin 2014 

 

7 juin à 11h30

Inauguration Jazz dans les Vallées au Dépôt de Senones

SAMEDI 7 JUIN

11H30 – LE DEPOT/SENONES

Ensemble Grand Format

Cet ensemble amateur a été imaginé par le Pôle départemental des Pratiques Musicales Collectives porté par Vosges Arts Vivants. 
Se retrouvant par session de travail, une quinzaine de jeunes vosgiens vont à la rencontre d'artistes d’aujourd’hui et de leurs créations à travers des répertoires exigeants, spécialement composés pour eux. 

Le Grand Format a comme parrain Franck TORTILLER et son ensemble l’Orchestre de Jeunes Jazzmen de Bourgogne.

 

 

de 15h à 17h – LE DEPOT/SENONES

Scènes Ouvertes

L’occasion pour plusieurs artistes de la scène jazz locale de jouer sur scène soit en improvisation soit avec des morceaux plus travaillés.


 

 

Soirée en 2 parties, à partir de 20h

PARTIE 1


LINKY TOYS

Composé de Nicolas Arnoult à l'accordéon, François Guell au saxophone alto et Charlie Davot à la batterie, le trio Linky Toys, empruntant avec un dosage subtil, à la fois aux rythmes de la tradition et à ceux actuels de la grande sono mondiale, nous délivre une musique puissante et généreuse.

En même temps, l'alliage timbral très particulier entre l'accordéon et le saxophone nous fait voyager dans des territoires poétiques délicats et mouvants, où les routes à suivre, plus ou moins balisées, sont définies par cette grande aventure contemporaine, propre au jazz, qu'est l'improvisation.

Charlie Davot - Batterie

Nicolas Arnoult - Accordéon

François Guell - saxophone

 

 

 

  PARTIE 2

  HUMAIR QUARTET

Daniel Humair n’en finit pas de se renouveler, comme en témoigne Sweet & Sour, son nouvel album en quartet. Ce rassembleur de talents a marqué   l’histoire de la batterie moderne, non seulement en inventant un son, spécifique, personnel et intime, mais en imposant un geste, à nul autre pareil, une façon unique de brasser le temps, de le prendre à bras le corps et de ne lui laisser aucun répit.

Entouré ici de musiciens de la nouvelle scène parisienne, Daniel Humair revisite ses territoires et en invente de nouveaux.

 

Daniel Humair : batterie

Vincent Peirani : accordéon

Émile Parisien : saxophone

Jérome Regard : contrebasse

 

 

 

DIMANCHE 8 JUIN  

11H45 – LE DEPOT/SENONES

 ACCORDS PERDUS

Ils sont une quainzaine, soufflant, battant et rugissant. Réunis au sein de l'orchestre de l'Ecole des musiques de Lillebonne à Nancy, ils vous emméneront, sur les compositions et les arrangements du saxophoniste François Guell, pour un voyage musical initiatique, entre les rives de l'Amérique, de l'Afrique et de l'Europe. Les destinations (jazz, funk, tango, valse et musette) se suivent et s'entremêlent dans un étrange ballet surréaliste.

Seul lien entre les continents, le Soudpainting, ce langage des signes permettant de diriger une improvisation collective. Une performance qui ouvre de nouveaux horizons musicaux.

 

 

15H00 – LE DEPOT/SENONES

MASTER CLASSES


 

Discordes par Aude Romary et Jérôme Noetinger

 Atelier de l'Abbaye de Senones 16h30

 

Aude Romary et Jérome Noetinger cherchent, en passant par la pratique de l'improvisation libre, différents modes de liaisons et de jeux entre l'instrument acoustique - ici, le violoncelle - et le dispositif électroacoustique - ici la bande magnétique, les micros et les hauts-parleurs.

Lors d'une résidence à Senones, Aude et Jérôme vont combiner les spécificités physiques et électroniques de leurs outils pour créer des sons, des modes de jeu, des modes de diffusion et de spatialisation qui les conduiront vers l'inconnu !
Une création instrumentale et musicale, hybride et singulière.

Jérôme Noetinger – dispositif électroacoustique
Aude Romary - violoncelle


Concert de l'ensemble XXI.n - Suite du voyage

6 juillet 2014 - aile sud de l'abbaye de moyenmoutier - 17h30

Entrée Libre

 

Première présentation suite au travail réalisé lors de leur résidence à Senones avec Scène2.

Au programme du 6 juillet :

- quelques morceaux "banc d'essai" autour des textes de Boris Vian
- des pièces en solo (Boulez, Tanguy, Schwitters, Georgel )
- des extraits de leurs précédents répertoires : Sur le fil composé par Claude (textes Ghérasim Luca) et des morceaux sur des textes de Fabrice Villard.
- et une bonne dose d'improvisation

 

 

XXI.n

XXI.n est un ensemble en mouvement, bien dans son époque, le XXIe siècle, dans ses humeurs, ses rêves, ses perspectives, le « n » de son nom représentant les dimensions multiples dans lesquelles il veut développer son expression, (ré)-inventer son art, affirmer son identité . 

La rencontre est son moteur, sa respiration, la création son champ naturel d’exploration, son outil singulier, permettant un travail « sur mesure », avec tous les partenaires engagés : les membres de l’ensemble, les artistes invités, producteurs, diffuseurs... pour trouver à mieux partager son expression particulière avec le public, tous les publics, ses contemporains.

L’idée de la résidence ajoute deux dimensions à la dynamique de l’ensemble : un territoire avec sa population, son histoire, ses acteurs, artistiques et pédagogiques, son activité, son décor, et le temps, un temps long, permettant l’expérimentation, le dialogue, la maturation des réflexions, la résonance des actions, leurs possibles déclinaisons, la disponibilité...

Pour XXI.n, la perspective d’une résidence à Senones avec Scène2 est une chance qui s’offre de pouvoir partager avec elle, en relation intime avec tous les acteurs et paramètres de son territoire et dans le temps, les terrains de recherche de ses fondamentaux artistiques :

— Recherche fondamentale, de longue haleine, autour du gong et plus largement des métaux résonnants,dans le cadre large des percussions 

— Création musicale contemporaine avec voix, recherche d’une écriture spécifique dans le format « chanson », reprises d’un répertoire, arrangements, créations.  

— Création musicale dans l’univers des nouvelles technologies

— Action de sensibilisation autour d’un répertoire musical récent, d’œuvres “phares” en solo (Berio, Scelsi, Risset...), et aussi d’œuvres ouvertes, sans nomenclatures, à mi- chemin entre écriture et improvisation